Avertir le modérateur

04/04/2008

Quand Facebook alimente la polémique de la banderole...

Beaucoup plus que le score, ce qu’on retiendra tous de la finale de la Coupe de la Ligue PSG-RCL de samedi dernier, c’est la fameuse « banderole de la honte ». Si l’affaire a déjà été maintes fois relayée par les médias, les internautes ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit d’alimenter la polémique, et se livrent sur Facebook à une petite guéguerre pro-banderole / anti-banderole. Passage en revue des groupes qui se tapent dessus…

54ab03b2568d1660505447c904158b8b.jpg

 


Aucun doute, l'épisode de la banderole risque de marquer l'histoire du sport, tant par le choc qu'il a suscité parmi les supporters que par le climat de haine et de compétition exacerbée auquel il a tristement contribué. Mais plutôt que de condamner à nouveau un événement dont on risque encore d'entendre parler ces prochains jours, avec l'arrestation de trois supporters parisiens, auteurs présumés de la banderole, on a préféré en rire et jeter un petit coup d'oeil au buzz qu'il a provoqué sur Internet, en particulier sur Facebook...

Il y a d'abord bien sûr les indignés qui, drapés dans leur fierté d’être ch’tis ou leur besoin d’exprimer leur soutien à la communauté nordiste en ces durs moments, se sont regroupés au sein du très sobre « PSG : la banderole de la honte ». Simple, classique, imparable. Ils sont déjà plus de 1400 à invectiver à tour de rôle les méchants Parisiens et leur mauvaises manières.

Il y a ceux qui ont choisi de riposter sur le même ton, et ont lancé sur un ton revanchard le groupe : « Un supporter du PSG intelligent ? Vous en avez peut-être rencontré. » Bon, pour l’instant ils ne sont que 8, mais ils vous incitent vivement à leur faire partager vos expériences de rencontres avec l’ennemi.

Il y a même ceux qui ont décidé de prendre le problème à bras le corps, parce que franchement ça suffit, et ont carrément fondé la « Lutte contre la discrimination des gens du Nord ». Ils sont encore moins nombreux, avec un effectif modeste de 6 membres : bref, pas encore un franc succès pour ce qui semble décidément être une cause perdue.

Il y a aussi les furax (un peu moins de 40 membres), auteurs d’un vaste appel : « Pour pendre les supporters du PSG avec leur banderole ». Qui a dit que les sports collectifs favorisaient la socialisation et la solidarité ?..

De l'autre côté, on a ceux qui en rajoutent une couche, et risquent de se faire sérieusement remonter les bretelles par les précédents : « Pour qu’on ajoute ‘Alcooliques’ sur la banderole » comptabilise près de 120 membres. Pas la peine de monter au créneau, c'est juste pour rigoler...

Et enfin, il y a ceux qui préfèrent en rire, justement, et ont créé le groupe : « Moi je la trouve drôle la banderole anti-ch’tis ». Ils sont un peu plus de 150 à réclamer qu’un point soit rajouté au PSG en championnat, qu’un point soit enlevé à Lens « pour trop forte susceptibilité », et que les auteurs de la pancarte aient droit à un abonnement gratuit au Parc jusqu’à la fin de leur vie. C’est vrai quoi, participer à créer un climat de franche rigolade dans les tribunes, ça mérite bien une petite compensation, non ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu