Avertir le modérateur

14/04/2008

Banderole : les supporters du PSG remettent ça…

Et cette fois, leur nouvelle cible privilégiée, ce sont les médias. Dimanche soir au Parc des Princes, lors du match de Ligue 1 PSG-Nice, remporté par les Niçois 3-2, une nouvelle banderole a été déployée par des supporters parisiens du virage Auteuil : « Démagogie, désinformation, hypocrisie, sensationnalisme, antiparisianisme : bienvenue chez les médias ».

2412e5e290426b631f8bbf8734ea97e2.jpg
(Photo : Leparisien.fr / Bertrand Métayer)

Le message n’est resté visible que deux minutes, et fait clairement référence au scandale de la banderole anti-ch'tis déployée au cours de la finale de la Coupe de la Ligue PSG-RCL. Trois personnes ont depuis été mises en examen dans cette affaire, dont un membre des Boulogne Boys. Les dirigeants parisiens ont par ailleurs interdit à l’association d’entrer dans le stade en « prépa tifo » hier soir, avant l’ouverture des portes à l’ensemble des spectateurs.
Décidément, il semblerait que les supporters parisiens aiment particulièrement s’exprimer par banderoles interposées. Selon le site Le Post, un autre tifo aurait dû être déployé le 2 avril lors d’un match contre Strasbourg, quatre jours après le tollé provoqué en finale de la Coupe de la Ligue. Des fans du PSG auraient choisi de répondre à leurs détracteurs en affichant le message : « Désolé, on ne savait pas que vous saviez lire. » Bon, pas terribles comme excuses, mais l’intention y était… Toujours est-il que la banderole n’a finalement pas été déployée, et que certains supporters parisiens ont préféré s’en prendre aux méchants journalistes qui font si mal leur travail en s’acharnant contre eux.

Pourquoi ça va faire un flop. Seulement, cette fois, pas sûr que leur message rencontre le même écho qu’il y a deux semaines, et ce pour trois raisons toutes simples. D’abord pour une banale question de syntaxe. « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les ch’tis », on a beau en penser tout le mal qu’on veut, c’était grammaticalement bien construit, ça se retenait facilement, on aurait presque pu en faire un slogan. Forcément, à côté, la lourdeur des mots à rallonge du message anti-médias, c’est tout de suite moins clinquant : pour la prochaine fois, on conseille aux supporters du PSG de s’en tenir au rythme ternaire, c’est plus accrocheur.
Et puis le comique de répétition, c’est un peu usant à la longue. Alors d’accord, la première fois, c’était marrant, impertinent et scandaleux, mais bon à force, si on nous refait le même coup tous les quinze jours, ça risque de faire pschitt assez rapidement… Enfin, ce que les supporters du virage Auteuil n’auraient pas dû oublier, c’est que les injures anti-médias, ça n’intéresse personne (à la limite, même pas les médias eux-mêmes, qui se sont montrés beaucoup plus virulents après la première banderole). Autant la France entière, Bernard Laporte en tête, avait fustigé les insultes proférées à l’encontre de la communauté ch’ti, qu’on trouvait quand même sacrément sympathique depuis le film de Dany Boon, autant s’en prendre aux journalistes, bof, ça s’est déjà fait, ça se refera souvent, et ce n’est pas franchement fédérateur…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu