Avertir le modérateur

20/04/2008

Le scandale de la chanson pas assez frenchy

Shame on us. Sébastien Tellier, le représentant de l’hexagone au concours de l’Eurovision cette année, chantera en anglais. How shocking it is ! Pour la première fois depuis le tout début de la compétition internationale, en 1956, c’est une chanson intégralement en anglais qui a été sélectionnée par France 3 pour représenter la France, le 24 mai prochain à Belgrade. D’où gros scandale à l’horizon pour déterminer dans quelle langue notre pays terminera à nouveau bon avant-dernier cette année.

5278db444ad7e9dc3d9ff684fe11960e.jpg
(Photo : Joël Saget - AFP/Archives)

La France, qui a toujours défendu son exception culturelle, serait-elle prête à céder aux sirènes de l’anglophonie ? Impensable selon le secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie Alain Joyandet, qui a demandé à l’artiste d’ « honorer » sa langue maternelle et de « résister à la tentation d’uniformisation linguistique » : « Lorsqu’on a l’honneur d’être sélectionné pour représenter la France, on chante en français ». Christine Albanel, ministre de la Culture, a pour sa part jugé « dommage » le choix de l’anglais pour représenter la France : « Je suis quand même persuadée que l’on peut parfaitement conjuguer le talent, le rayonnement international et la langue française », a-t-elle déclaré à l’AFP. A voir notre classement à l’Eurovision ces dernières années, on a du mal à être convaincu… Marie-Claire Mezerette, directrice des jeux et divertissements de France 3, a révélé que la ministre avait contacté la chaîne pour lui demander de franciser le texte : « Elle ne nous impose rien, mais chanter en français est logique. Nous avons demandé à Sébastien de rajouter quelques phrases de plus en français. Il est en réflexion. »

« Un débat qui sent le moisi ». Et le chanteur électro de 33 ans, « unanimement salué par la critique » dans le milieu, aux dires de Marie-Claire Mezerette, se montre arrangeant. Sa chanson « Divine », extraite de son troisième et dernier album « Sexuality », était en anglais à l’origine. A la demande de France 3, il l’a traduite en français et réenregistrée, pour finalement constater que la musique électro, en français, ça ne rend pas très bien… « On s'est rendu compte que les essais en studio ne fonctionnaient pas: la chanson perdait de son impact en français. Après réflexion, il a été décidé de l'interpréter en anglais, comme l'autorise l'Eurovision car le choix de la langue est libre », a précisé la chaîne à l’AFP. On est bien avancé avec ça. Pour le producteur du chanteur, Stéphane Elfassi, toute cette polémique ne rime à rien : « C’est un débat qui sent le moisi. […] Sébastien défend les couleurs de la France et est très fier d’être investi de cette mission avec l’objectif de faire mieux que les années précédentes. » Pas très difficile, on lui demande juste de ne pas terminer 22ème (sur 25)…

Finalement, celui qui vit le mieux la situation, c’est Sébastien Tellier lui-même. Il a annoncé qu’il retournerait volontiers en studio ajouter quelques phrases en français à son texte, « pour faire plaisir à tout le monde » et a qualifié, sur RTL, l’Eurovision de « petit concours de déguisement amusant ». « C’est pas parce que je chante en anglais à l’Eurovision que demain matin la baguette sera moins bonne », a-t-il ajouté. On tient notre vedette. Le pire, dans tout ça, c’est qu’on a beau finir dans les derniers, que ce soit en français ou en anglais, on est condamné à devoir éternellement présenter un nouveau candidat chaque année : la France fait en effet partie des quatre pays organisateurs de la compétition (le « Big Four »), et est donc qualifiée d’office tous les ans, explique le site De source sûre, peu importe que son score soit ridicule ou très ridicule… Pas de chance.


« Divine », la chanson qui représente la culture française (on ne se moque pas) :



Sébastien Tellier réagit à la polémique au micro de RTL, jeudi dernier. Attention, phrases cultes en vue :

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu