Avertir le modérateur

21/04/2008

Nicolas Sarkozy présente ses excuses à la Chine

C’est la lettre dont on risque le plus d’entendre parler ces prochains jours. Nicolas Sarkozy a transmis un courrier à Jin Jing, cette athlète chinoise handicapée qui avait porté la flamme olympique lors de son passage mouvementé à Paris. Il s’y excuse platement, en son nom et au nom de la France, pour la façon dont la jeune femme, devenue une héroïne dans son pays, aurait été « bousculée » par des militants pro-tibétains tentant de dérober la torche. Transmise aujourd’hui à l’escrimeuse de 27 ans par Christian Poncelet, le président du Sénat, actuellement en visite à Shangaï, elle pourrait constituer un premier pas dans le réchauffement des relations franco-chinoises, alors que les manifestations anti-Français prennent de l’ampleur.

fa2d7413a9aa57fefe06becb56f38833.jpg
(Photo : Reuters)

« Chère Mademoiselle Jin Jing,

Je voudrais vous dire toute mon émotion pour la façon dont vous avez été bousculée à Paris le 7 avril dernier lorsque vous portiez la flamme olympique. Vous avez fait preuve d’un courage remarquable qui vous fait honneur, et à travers vous, à tout votre pays.

Comme j’ai eu l’occasion de le souligner le lendemain même du passage de la flamme olympique en France, je comprends que la sensibilité chinoise ait été blessée par ce qui s’est passé, et en particulier par l’attaque inadmissible dont vous avez été victime et que je réprouve avec la plus grande vigueur.

Ce qui s’est produit à Paris le 7 avril a engendré dans votre pays de l’amertume. Je tiens à vous assurer que les incidents de cette triste journée, provoqués par quelques uns, ne reflètent pas les sentiments de mes concitoyens pour le peuple chinois.

Pour tenter d’effacer ce moment pénible, je souhaite vous proposer de vous rendre en France dans les prochaines semaines comme mon invitée personnelle, et celle du peuple de France.

Dans l’attente de vous accueillir à Paris, je vous prie de bien vouloir accepter, chère Mademoiselle Jin Jing, l’expression de ma profonde sympathie, et vous demande de bien vouloir transmettre à l’ensemble de votre famille et à vos proches l’expression de mes sentiments les plus cordiaux.

Nicolas SARKOZY »


C’est donc en ces termes que le président de la République a choisi de se réconcilier avec la Chine, où de plus en plus de militants rejoignent le vaste mouvement anti-français qui secoue le pays depuis plusieurs jours. Ce week-end encore, des manifestations anti-occidentales et le boycott de plusieurs marques françaises ont servi de déclaration hostile à l’Hexagone, à qui l’on reproche une prise de position trop marquée contre la répression au Tibet. (voir post du 17 avril : La Chine appelle au boycott de la France)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Nicolas Sarkozy ne ménage pas ses efforts lorsqu’il s’agit de rétablir des relations cordiales avec un partenaire économique conséquent. Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, et Jean-David Levitte, conseiller diplomatique, doivent se rendre en Chine cette semaine pour transmettre aux dirigeants chinois des messages présidentiels, dont on ignore le contenu, a révélé l’AFP.

0789a3d04f3ae090c6f69a5ca66ddbbf.jpg
(Photo : AFP. Christian Poncelet et Jin Jing, le 21 avril à Shangaï)

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu