Avertir le modérateur

23/06/2008

Bienvenue à la Prêtres Academy (1/2)

Même générique, même emblème et même musique entêtante. Ça ressemble à la Star Ac, à quelques détails près. À commencer par le crucifix incrusté dans le logo et les mimiques plus gênées qu’aguicheuses des trois candidats qui se dandinent en rythme (enfin, qui essaient). Ah oui, et aussi, là on n’est pas dans un château, mais dans la vraie vie. Celle de trois prêtres de Franche-Comté, qui ont accepté de témoigner sur le mode télé-réalité, pour montrer à qui en doute que le quotidien d’un prêtre, c’est chouette. Et quoi de mieux pour attirer l’attention des jeunes que de balancer sur le net une bonne petite parodie de l’émission de TF1, humblement baptisée Prêtres Academy ? Qu’on ne dise plus que l’Eglise n’est pas moderne : la révolution du diocèse est en marche.

1404404728.jpg

En théorie, l’initiative du service des vocations du diocèse de Besançon est plutôt amusante. « Une forme décalée pour un fond qui requinque ! » annonce-t-on fièrement sur le site. Et après avoir vu le 1er épisode, mis en ligne le 20 juin, on est assez content. Que ça ne dure pas plus que cinq minutes. Parce que passé l’amusement, on s’ennuie : pas d’engueulades, de claquages de portes, de jalousies, de médisances et autres complots. Et surtout, on ne peut même pas voter par sms pour notre prêtre préféré. Mais pour ceux qui souhaiteraient quand même laisser une chance au deuxième épisode (prévu demain), petit résumé de ce qui s’est passé la semaine dernière…



Gray (Haute-Saône), 9 heures. Franck, 30 ans, diacre et futur prêtre, va prier. « L’un des moments qui rythment sa vie », explique gravement la voix-off. Puis il se rend au confessionnal (celui de l’émission), pour parler de sa vie avec des mots qu’on ne comprend pas toujours. Pendant ce temps, dans la charmante bourgade de Miserey-Salines (Doubs), Michel, prêtre depuis 21 ans, lave la salade. Et se confie : « Un prêtre est aussi un homme, avec ses propres temps de loisirs. » Pendant quelques secondes, on craint que ces temps de loisirs ne soient consacrés au lavage de la salade. Mais non. Car Michel a une passion : le jardinage. Et il a aussi un poulailler. Fin de matinée, Besançon. Christophe, aumônier dans l’enseignement public, va à la rencontre des jeunes à la sortie d’un lycée, pour les convier à un rallye suivi d’un barbecue. Devant les hésitations d’une jeune fille, il a cette phrase de toute beauté, ces quelques mots qu’on attendait depuis le début de l’émission : « Les merguez ne sont pas religieuses ! » Bizarrement, il ne convainc pas la lycéenne. Mais nous, si. Pas de doute, il a su nous toucher.

Dans le prochain épisode, Franck usera-t-il de mots plus simples pour se faire comprendre des gens qui suivent ses aventures avec grand intérêt ? Michel nous fera-t-il visiter son jardin, et peut-être même rencontrer ses poules ? Et surtout, Christophe réussira-t-il à persuader au moins un jeune de participer à son rallye ? Il se murmure d’ores et déjà qu’un événement de taille pourrait rythmer ce second opus : l’ordination du plus jeune de nos trois nouveaux héros de la web-réalité. À suivre dès demain…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu